6 JOURS DE TREK À LA RÉUNION, ENTRE CILAOS ET MAFATE

Suivez Nico à la Réunion pour un trek qui ne manque pas de péripéties...

Au menu : faux-départ, grimpe, baignade, nuit étoilée et même hélico ! Et le tout arrosé de cari et Dodo, bien entendu.

 

itinéraire trek à la réunion

Une nature à tomber par terre. La Réunion offre de quoi contenter n’importe quel amoureux de la nature.

6 jours entre Cilaos et Mafate, avec en prime de l’escalade et une ou deux soirées cari bien arrosées.

Un trek sportif et rock n’roll !

6 jours de trek à la Réunion, entre Cilaos et Mafate

Quelques informations sur ce trek en montagne :

trek niveau moyenne

DIFFICULTÉ

Niveau confirmé

dénivelé d'un trek en montagne

DÉNIVELÉ POSITIF

Environ +5000 mètres

meilleure saison pour partir en trek

MEILLEURE SAISON

De mai à octobre

durée d'un trek en montagne

DURÉE

6 jours

refuge ou bivouac

AUTONOMIE

Complète, nuits sous tente

plus haut sommet du trek

POINT CULMINANT

2800 mètres

6 jours de trek à la Réunion, entre Cilaos et Mafate
carte d'un itinéraire trek à la réunion

L'ITINÉRAIRE DE NICOLAS

J1 : Parking de la Chapelle - Dimitile par le sentier Jacky Inard - Mare à Boue

J2 : Mare à Boue - Cilaos - Fleurs Jaunes

J3 : Session grimpe à Fleurs Jaunes et gros cari le soir

J4 : Col du Taibit - Mafate - Marla - Plaine des Sables

J5 : Plaine des Sables - Trois roches - Roche plate

J6 : Roche plate - sommet du Maido

DÉPART DE LA CHAPELLE ET DIMITILE PAR LE SENTIER JACKY INARD

Comme tout bon voyage, il faut se faire aux coutumes locales. La veille du départ, je me suis donc prêté à la tradition gastronomique d’un bon vieux cari boucané, arrosé de dodo et de rhum local.

Une bien belle soirée, qui se termine… Ou presque ! À 4h du matin, la lumière commence à pointer le bout de son nez et ma compère et moi finissons nos sacs, montons dans la voiture et prenons la direction de "Entre deux" pour le départ de notre trek.

Départ au lever du soleil aux alentours de 6h30 / 7h. Une montée de 800 mètres positifs pour arriver au bord du cirque de Cilaos. Une vue à tomber par terre, ma première du voyage.

Petite pause casse croûte et on attaque le Dimitile par le sentier Jacky Inard : une journée de dingue avec 1500m de dénivelé positif.

 

Pour l’anecdote, je me suis fait un sac de type Pyrénéen, Appareil réflex et trépied pour les photos de nuits, des vêtements chauds en me disant qu’à 3000m d'altitude il allait faire froid. Et bien le 3000 de la Réunion n’est clairement pas le 3000 Pyrénéen.  

Pour résumer, un sac de 17kg pour une totale autonomie sur 6 jours, c’est trop pour le Dimitile en plein soleil !

 

J’avais prévu 4 litres d’eau par personne. Mauvaise surprise, pas un point d’eau, rien, nada. Entre le soleil, le poids et l’intensité de cette première journée, les réserves d’eau sont presque vides le soir.

Du coup on prend la décision de descendre dès le lendemain pour rentrer dans Cilaos refaire le plein.

photo de Dimitile à la Réunion
photo de cilaos à la Réunion

DESCENTE DANS CILAOS ET MONTÉE À FLEURS JAUNES

Décollage de la "Mare à boue" pour descendre dans le cirque : 800 mètres de dénivelé négatif pour le p’tit dej, à jeun. On récupère la route et surtout un robinet ! Délivrance, que c’est bon l’eau ! Nous suivons la route quelques heures pour rejoindre des amis à "Fleurs Jaunes" qui nous ramènent le matériel d’escalade. La vue est toujours aussi belle.

En fin de journée, nous étudions la topographie pour le lendemain et nous en profitons pour nous baigner dans le bassin d'une cascade d’eau bien fraîche. Une fois le bivouac posé : un repas lyophilisé et au dodo !

ESCALADE À "FLEURS JAUNES"

La face sur laquelle nous sommes est en plein soleil une bonne partie de la journée. Nous attaquons donc assez tôt en se chauffant avec 2 jolies voies d’une trentaine de mètres. La roche volcanique adhère au top et quand il fait trop chaud on va se baigner, c’est du pur plaisir !

Ensuite, on anticipe la soirée en commençant la préparation d'un énorme cari.

Le soleil commence à se cacher derrière les parois, on reprend la grimpe. Encore deux voies, dont un 6b de presque 40 mètres…. Magnifique : de la belle escalade, facile et homogène. Je finis la voie à la frontale au coucher du soleil pour arriver sur un petite vire où l’on peut s’asseoir et profiter des couleurs pastel dans des tons rosés qui donnent sur tout le cirque. Une vue inoubliable !

C’est parti pour la soirée, on est bon vivants, la dodo est de retour et coule à flot... un mega cari au barbecue, la vie est belle !

EN ROUTE POUR MAFATE !

Après une courte nuit, nous plions le bivouac et prenons la route pour le col du Taibit. 800m de dénivelé positif et 2h de montée pour arriver sur Mafate dans les nuages. Nous redescendons 500m jusqu'à Marla où la pluie commence à s’inviter. Une pluie tropicale, c'est comme si on t’arrosait pendant 10 minutes à la lance à incendie...

Pause repas dans le snack de Marla, on en profite pour sympathiser avec le gérant. Mes bases de créole étant quasi nulles, nous faisons chacun des efforts, on se marre et nous nous quittons pour enfin reprendre le chemin en direction de la "Plaine des sables". Le chemin est propre, avec peu de dénivelé et le reste de la journée est clémente niveau précipitations.

On pose le bivouac sur la plaine, on mange et on profite de cette vue de dingue sur le Piton des Neiges et le grand Bénare. On attend un moment pour profiter de la nuit et des étoiles.

À 21h30 heure locale, la voie lactée fait son entrée, majestueuse et superbe ! Elle passe pile entre les deux sommets.

J’en profite pour prendre quelques photos et rentabiliser les 2kg5 de poids mort que je me traîne depuis le début : venant de métropole, c’est assez irréel de shooter la voie lactée à 21H30...

De nouveau une soirée inoubliable dans une nature si belle. Qu’on est bien en montagne !