À LA RECHERCHE DU QUETZAL DANS LA JUNGLE DU COSTA RICA

Pour son 1er trek dans la jungle, Fabien a choisi le parc du Corcovado afin de réaliser une quête très personnelle : observer le mythique Quetzal !

Suivez son expédition, ses rencontres, ses galères et ses émotions !

La nature luxuriante et préservée, les sourires sur les visages de nos hôtes et de nos guides, une faune riche et variée... Tout était là, sous nos yeux rêveurs et ébahis par tant de beauté.

Tout sauf...le fameux Quetzal du Costa Rica.

Quelques informations sur ce trek dans la jungle :

durée d'un voyage
DURÉE

3 jours

distance parcourue pendant le voyage
DISTANCE

Environ 15 km par jour

trek niveau intermédiaire
DIFFICULTÉ

Niveau confirmé

thème du voyage
THÉMATIQUES DE CET ITINÉRAIRE

Culture (indiens Bribri) et grands espaces préservés

quand partir voyage
MEILLEURE PÉRIODE POUR TREKKER

Saison sèche (Novembre à Avril)

L'ITINÉRAIRE DE FABIEN DANS LE CORCOVADO

(Décembre 2019)
photo d'une grenouille du costa rica

JOUR 1 : DE SAN JOSÉ AUX 1ERS PAS DANS LE PARC NATIONAL DU CORCOVADO

Je fais mes 1ers pas dans la jungle après plusieurs dizaines de kilomètres en bus pour faire le trajet depuis l’aéroport.

Je suis à la fois impatient de vivre cette aventure, mais aussi un peu stressé de me retrouver nez à nez avec un serpent ou une tarentule.

Singes araignées jungle du costa rica

Singe araignée dans la canopée

Après quelques kilomètres, je me détends un peu, bien aidé par la beauté des paysages. Mon regard est sans cesse attiré par des arbres centenaires, des papillons de toutes les couleurs et autres merveilles de la nature.

Les trous dans la canopée nous permettent d’avoir régulièrement des fenêtres sur un paysage plus lointain. Cela nous motive à avancer pour découvrir encore plus de choses merveilleuses et vivre l’expérience à 100%.

problèmes d'humidité dans la jungle

JOUR 2 : L’APPRENTISSAGE DE LA JUNGLE DU CORCOVADO

La découverte d’un nouveau milieu comme la jungle se fait petit à petit et nécessite du temps pour le découvrir et l’appréhender.

En effet, après l’émerveillement des premières heures, il faut retourner aux règles immuables des séjours en trek : la toilette, les toilettes, les repas, le campement. Cependant, tout n’est pas comme à la montagne où je trekke la plupart du temps.

Ici, il faut encore plus faire attention à sa toilette. L’environnement chaud et humide nécessite de prendre soin de sa peau et de ses pieds afin d’éviter toute infection.

trek dans la forêt tropicale du costa rica

Dans la jungle, il faut aussi apprendre à se déplacer sur un terrain accidenté, avec de la boue, des racines et des arbres couchés.

Le plus important reste d’être à l’écoute des guides, prêts à nous aider et à nous transmettre toutes leurs connaissances pour améliorer notre confort et veiller à notre sécurité.

Bivouac en hammac dans la jungle

Le soleil se couche tôt (18h), il faut donc anticiper pour dégager les feuilles et branches de la zone où nous dormons pour monter notre camp en toute tranquillité.

cascade dans la jungle du costa rica

JOUR 3 : L’APOTHÉOSE, AU COEUR DE LA JUNGLE

Le jour se lève, j’ouvre difficilement les yeux, ébloui par le soleil se levant sur l’océan. Un sentiment de bien-être m’envahit devant tant de beauté. L’air est encore frais et nous a permis de bénéficier d’un sommeil réparateur, protégés des moustiques.

Je suis prêt à démarrer la journée avec un grand sourire et l’envie de continuer à découvrir mon nouveau terrain de jeu. Et quel terrain de jeu ! Nous traversons de nombreux Rios en apercevant des cascades idylliques.

rando dans la boue de la jungle du costa rica

Nous réalisons aussi une successions de montées et de descentes sur un terrain plus ou moins boueux, rendant l’arrivée au sommet des collines encore plus satisfaisant. Car oui, ce n’est pas tout le temps facile et il faut garder en tête que cela reste du sport d’être un trekkeur.

biodiversité du costa rica

Mais le jeu en vaut la chandelle. En effet, les reliefs environnants sont couverts de brume, ce qui donne un aspect mystique au lieu. La sensation d’être libre, seul au monde, et pourtant entouré de vie dans un des parcs présentant la plus grande biodiversité terrestre.

Et les Quetzals me direz-vous ?

Nous ne les avons malheureusement pas vus, mais est-ce réellement grave ?

Nous avons pu voir tant d’autre choses et découvrir tant d’endroits magnifiques. Le Quetzal, je le verrai, j’en suis sûr, car je retournerai au Costa Rica contempler la beauté de cette nature préservée.

En bonus...

picto ma plus belle rencontre de voyage

Ma plus belle rencontre...

Le vol de nombreux couples de perroquets Aras Rouges.

picto astuce de voyageur

Les bons tuyaux

Le feu permet de tenir les animaux éloignés, surtout les insectes et les serpents à la tombée de la nuit.

picto coup de coeur voyage

Mon coup de coeur

La famille de singes araignées qui a croisé notre route.

picto gastronomie locale voyage

L'escale des gourmands

Le Ceviche : une salade de poisson cru délicieuse qui est typique du Costa Rica

Par Fabien, Ingénieur produit pour le Trek en conditions tropicales, aime la nature autant que l’humour

Son petit conseil en plus :
fabien costa rica

"Fiez-vous à votre guide et vous verrez les beautés que réservent ces zones sauvages, beaucoup moins dangereuses que ce que l’on peut croire."

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE