EXPLORATION DES GRANDS ERGS DU SAHARA

À travers ce récit, Mohamed vous présente les petits plaisirs de son métier de guide dans le Sud-Sahara.

Des échanges avec les trekkeurs aux contemplations de paysages qu'il redécouvre à chaque traversée, la routine est loin de faire partie de son quotidien !

Originaire du Haut Atlas marocain, je suis guide chez Huwans depuis plus de 22 ans. 

C’est dans une région qui est très chère à mes yeux où j’ai choisi de vous emmener : une immersion dans les grands ergs du sud marocain lors d’un trek de 8 jours.

J’arpente les dunes du Sahara depuis plus de 30 ans déjà et chaque expérience dans cette région reste pour autant unique en son genre.

Quelques informations sur ce trek dans le désert :

durée d'un voyage
DURÉE

8 jours

comment voyager dans le désert marocain
TRANSPORT

4x4 et randonnée

trek facile débutant
DIFFICULTÉ

Niveau débutant

thème du voyage
THÉMATIQUES DE CET ITINÉRAIRE

Grands espaces et vie sauvage

quand partir voyage
MEILLEURE PÉRIODE POUR TREKKER

De novembre à avril

carte itinéraire d'un trek au maroc

L'ITINÉRAIRE DE MOHAMED

1. Arrivée à Ouarzazate

2. Transfert en 4x4 dans l’Erg El Rhoul

3. Randonnée dans les dunes jusqu’à Erg Lâalem

4. Randonnée dans les dunes jusqu’à Erg Chintouf

5. Randonnée dans les dunes jusqu’à Erg Lâabidlya

6. Randonnée dans les dunes jusqu’à Kert El Galzim

7. Retour à Ouarzazate, en passant dans la Vallée du Drâa en 4x4

MER DE DUNE À PERTE DE VUE

Photo ©M. Zbair

Nous traversons la plus grande étendue de dunes du Maroc. La particularité de cette région saharienne est qu’on n’y trouve ni village, ni oasis, ni palmeraie… mais uniquement un océan de dunes à perte de vue.

Cette expérience en plein coeur du désert permet à nos trekkeurs de vivre le Sahara au rythme des traditions ancestrales des nomades berbères et de se mettre à leur place.

Contrairement à ce que l’on peut penser, marcher dans le désert est loin d’être monotone. À force de parcourir des dizaines de kilomètres jour après jour, on commence à remarquer les changements de couleur des dunes selon l’heure du jour, les moindres aléas de la météo ou encore l’intensité du soleil sur notre peau...

Photo ©M. Zbair

L’expérience fait le plus souvent l’objet d’un dépaysement total et efficace pour nos voyageurs, qui sont émerveillés devant l’immensité des paysages qui nous entourent : les dunes qui se parent d’une couleur ocre avec les rayons du soleil, un ciel bleu étincelant et le silence absolu du désert. En tant que guide, je ne me lasserai jamais de remarquer l’émotion de nos trekkeurs face à ces paysages enivrants et apaisants.

Dès le deuxième jour, nos journées se reproduisent : entre les randonnées dans le sable, les instant de contemplation, l’installation et le rangement de notre bivouac, les moments de convivialité autour d’un thé ou d’un délicieux repas et les rassemblements autour du feu à observer le ciel étoilé… cette routine a tout pour enchanter !

LIEU DE RENCONTRE ET DE PARTAGE AVEC L’ÉQUIPE ET LES NOMADES BERBÈRES

Marcher dans le désert, c’est avant tout une aventure humaine. Lors de cet itinéraire peu fréquenté, nous ne rencontrons quasiment personne. Le désert est à nous.

La complicité qui se crée entre les membres du groupe est sans égale : de parfaits inconnus, nous devenons une grande famille. Partager la pluie et le beau temps, le chaud et le froid, les tempêtes de sable et plus largement, la vie dans le désert, nous rapproche.

Je ne considère pas nos trekkeurs comme des invités et insiste pour qu’ils se sentent chez eux parce qu’ils sont venus découvrir des paysages qu’ils n’ont pas chez eux et passer de bons moments entre amis.

Photo ©M. Zbair

Les repas sont des moments forts du trek. Se retrouver autour de délicieux repas typiques concoctés par notre cuisinier au beau milieu du désert n’a pas de prix : entre tajines, couscous, pains de sucre… personne ne reste sur sa faim !

Pour moi, les plus beaux moments restent ceux de partage autour d’un thé avec les nomades berbères qui aiment échanger sur leurs modes de vie, le plus souvent à travers une communication non verbale. Ces moments de convivialité et de respect mutuel laissent des souvenirs indélébiles.

 

Parfois, nous tombons nez à nez avec des troupeaux de chamelles et leurs maîtres nomades, qui sont le plus souvent par centaines, donnant une tout autre tournure aux paysages vides du désert ! 

Photo ©M. Zbair
picto astuce de voyageur

EN BONUS...

Dans le désert, personne n’est à l’abri d’une tempête de sable ! Pour moi, il est très intéressant de vivre cette expérience qui donne une dimension tout aussi authentique qu’extrême au trekking.

Ce sont des tempêtes de sable couleur rouge s’apparentant à de grosses pluies qui arrivent vers nous et pendant quelques minutes, entrent absolument partout. Ne voyant à peine à 3 ou 4 mètres devant nous, on a l’impression de se trouver au milieu de nulle part…

Suite à la tempête, ce sont de tout autres paysages que nous découvrons, comme si les dunes avaient été refabriquées à l'état neuf. On se met alors à la place des nomades et des situations extrêmes par lesquelles ils peuvent passer.

Par Mohamed Zbair, guide Maroc pour l'agence de voyage Huwans

Son petit conseil en plus :
Photo ©M. Zbair

"Le bon tuyau pour éviter les mauvaises surprises : ne pas oublier ton chèche, ton meilleur ami face au soleil et au sable !"

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE