C'EST PARTI MON KILI !

Accro à l’adrénaline et amoureuse de l’Afrique, Alison s’est lancé un défi : faire l’ascension du Kilimandjaro. Après avoir atteint les 8 595 mètres du pic Uhuru en février dernier avec son conjoint et un ami, elle nous raconte son aventure…

L’ascension du Kilimanjaro ce sont : 6 jours de trek, 80 km parcourus, 40h de marche,

20 000 calories dépensées, 0 douche, plus de 30 litres d’eau consommés!

BIEN PRÉPARÉE TU SERAS

L’aventure commence pour nous à 1879 mètres, à travers la forêt où l’ambiance chaude et humide avoisine les 30°C, pour finir au sommet dans la neige où la température peut descendre jusqu’à -20°c.

Pour faire le grand écart entre ces températures, mieux vaut avoir le bon matériel !

 

On prépare deux sacs : un premier d’environ 70L/15-20kg que les porteurs transporteront de refuge en refuge pendant l’ascension avec l’ensemble de mes affaires. Un second d’environ 30L/5-8kg pour le matériel dont j’aurai besoin chaque jour : bidons d’eau, bâtons de marche, chapeau, crème solaire, barres énergétiques, gants...

EN ÉQUIPE TU Y PARVIENDRAS

Atteindre le sommet, c’est un travail d’équipe ! Nous n’y serions jamais arrivé seuls.

Il a fallu pas moins de onze personnes pour nous accompagner : un guide et ses deux assistants, deux cuisiniers et six porteurs. Nous avançons tous ensemble pendant ces six jours de trek jusqu’à notre objectif.

 

Nous avions un groupe au top: beaucoup de soutien et de rires. Le cuisinier m’a même fait la surprise de préparer un gâteau à 3 700 mètres d’altitude pour mon anniversaire ! Quelle émotion. Je garde en souvenir la petite bougie en forme de couronne “Happy Birthday”.

"POLE, POLE, RAFIKI"

Au delà de l’effort physique, c’est surtout l’altitude que j’ai dû gérer. Impossible de savoir à l’avance comment j’allais réagir au manque d’oxygène croissant pendant l’ascension.

 

“Pole pole rafiki” signifie “doucement, doucement mon ami” en Swahili: c’est un pas après l’autre, très lentement, que j’ai parcouru les derniers kilomètres du parcours. Je n’avais jamais ressenti un tel manque d’air. C’est le moment où nous nous sommes surpassés pour enfin atteindre le Graal tant désiré !

 

L’arrivée au sommet est un moment que je n’oublierai jamais. Partis à minuit du dernier refuge, le soleil s’est levé pour accompagner nos derniers pas et nous baigner de lumière et de chaleur. Je me suis sentie perdue dans l’immensité du ciel, face à des glaciers gigantesques et un horizon infini : “Hakuna Matata !”*

* “Tout va bien” en Swahili

 

Alison Kilimanjaro conseils

LES CONSEILS D'ALISON

Par Alison, responsable de département logistique

N’oublie pas la crème solaire sur les mains et les oreilles, sinon ça brûle !

Une deuxième paire de chaussures pour le soir, un vrai plus !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE