FR
FR

GR20 : deux débutantes en trekking se lancent le défi de traverser la Corse à pied !

Novices en trekking mais sportives et armées d'un mental d'acier, Manon et Elisabeth ont réussi à finir l'un des plus mythiques itinéraires de trek : le GR 20 !
Retrouvez ici le récit de leurs aventures corses, entre contemplation de paysages et péripéties météorologiques...

randonnée GR20 niveau

À la recherche d’un défi fou, c’est le GR 20 qui nous a séduit. 11 jours pour réaliser 180 km en traversant la Corse du Nord au Sud : plutôt séduisant comme challenge.
Seul hic... nous n’avons jamais fait de trek de notre vie !
Voici le récit de notre aventure complètement dingue.

QUELQUES INFOS SUR CE TREK en Corse, le long du GR20 :

Quand partir faire le GR20 ?

La meilleure période pour faire le GR 20 est lorsque les refuges sont ouverts, entre fin mai et début octobre.
Cependant, chaque mois à ses avantages et ses inconvénients :
- En juin : vous aurez peu de monde sur le parcours, les journées sont longues, mais selon la météo du début d’année, des névés (reste de neige) peuvent être encore présents. Des crampons vous seront donc nécessaires sur certaines parties du parcours.
- En juillet - août : il n’y aura plus de névés, le temps sera au rendez-vous (les températures peuvent parfois même être trop élevées en journée), vous trouverez sans problème des sources, et la fréquentation du sentier sera plus importante.
- En septembre : il y aura de nouveau moins de monde mais vous aurez des risques d’orages et certaines sources peuvent être à sec.

Attention : avec la situation sanitaire de covid (trek réalisé en 2021), il y a de fortes chances pour que la fréquentation du GR20 ait été inhabituelle.

L'ITINÉRAIRE DE Manon et Éli
SUR LE GR20

(Trek réalisé du 28 août au 7 septembre 2021)

- Journée 1 // Etape 1 : Calenzana - Ortu Di U Piobbu
- Journée 2 // Etape 2 & 3 : Orto Di U Piobbu - Ascu Stagnu
- Journée 3 // Etape 4 : Ascu Stagnu - Tighjettu
- Journée 4 // Etape 5 : Tighjettu - Ciottulu di i Mori
- Journée 5 // Etape 6 : Ciottulu di i Mori - Manganu
- Journée 6 // Etape 7 & 8 : Manganu - Onda
- Journée 7 // Etape 9 : Onda - Vizzavona
- Journée 8 // Etape 10 & presque 11:  Vizzavona - Col de Verde
- Journée 9 // Fin de l’étape 11 & 12 : Colde di Verde - Usciolu
- Journée 10 // Etape 13 & 14 : Usciolu - Asinau
- Journée 11 // Etape 15 & 16 : Asinau - Conca

transport jusqu'au debut du gr20

ÉTAPE 1 DU GR20 :
CALENZANA - ORTU DI U PIOBBU

- BIEN SE METTRE EN JAMBES -
Autant directement rentrer dans le bain, on se lève à 5h pour un décollage de Charles de Gaules à 7h. On atterrit à 9h et notre première mission débute immédiatement : faire du stop pour aller de Calvi à Calenzana !

Sans surprise, l’hospitalité Corse fait qu’on attend à peine deux minutes pour trouver notre chauffeur. Mais il y a un mais ... je perds mes bâtons et Elisabeth son chapeau, le tout en moins de 30 minutes ! Ça commence bien ! Mais ça ne va pas nous arrêter pour autant, on respire un grand coup et nous voilà reparties.

On quitte tranquillement Calenzana pour s’élever dans les montagnes Corses : 10,5 km, 1550 m de dénivelé positif, des passages techniques, de l’escalade et un refuge au bout du chemin, le tout en 6h.
Le refuge est plein de randonneurs qui, tout comme nous, ne savent pas encore ce qui les attend. On fête cette première journée avec une Pietra fraîche, un bon lyophilisé et un magnifique coucher de soleil. Finalement, ce n'est pas si difficile que ça le GR 20 ! On s’endort à 20h30 en ayant déjà hâte d’affronter la journée du lendemain.

Ortu di u Piobbu
passage rocheux GR20

éTAPE 2 ET 3 du GR20 :
ORTO DI U PIOBBU - CAROZZU - ASCU STAGNU

- LA DOUBLE ÉTAPE QUI REMET EN QUESTION TON JUGEMENT SUR LE GR20 -
Debout à 5h pour partir à 6h entamer une journée qui s’annonce longue : 11h de marche.

Finalement le GR20, on se rend compte que c’est plus de l’escalade qu’une simple randonnée… montées, descentes, rochers à monter : on est bien essoufflées.
On arrive à Carozzu pour midi, ce qui est parfait pour la pause déjeuner. Pas de gastro mais nos salades niçoises, foies de morue, biscottes et fromage corse achetés la veille, feront parfaitement l’affaire.

On repart à 13h pour la troisième étape qui fut forte en émotions : la pluie était de la partie et a rendu les montées plus difficiles. On s’est même demandées si on n’allait pas appeler les secours !! Mais un peu de courage et finalement nous avons escaladé la roche sans trop de souci. Après une descente très pentue, nous arrivons au refuge d’Ascu Stagnu aux alentours de 18h. Pour notre plus grand bonheur, l’eau des douches est chaude ! Quel plaisir ! Au dodo à 20h30.

Carozzu GR20

étape 4 DU GR20 :
Ascu Stagnu – Tighjettu

- THE étape du GR20 -
Apparemment, ce sera l’étape la plus difficile du GR20. Quoi, c’est vraiment possible après ce que l’on a vécu la veille ?!

Bon, réveil à 5h du matin pour affronter cela. On quitte la station d’Ascu par un chemin plutôt sympa dans une forêt de pins et le long du ruisseau de Tighjettu, pour le moment tout va bien, ça paraît plutôt simple. Mais ne crions pas victoire trop vite…Et c’est là que tout se complique, on entame une montée qui durera au total 3h. Une montée qui nous semble interminable. Oui, oui c’est bien le mot : quand tu penses être au bout, comme par magie un nouveau col pointe le bout de son nez.

Par contre, il suffit de tourner la tête pour admirer des paysages plus incroyables les uns que les autres. Et on ne vous parle même pas de ce qui vous attend une fois au sommet (2607 m d’altitude). Une vue à 360 degrés sur la Corse et à notre gauche le Monte Cintu : le sommet le plus haut de Corse (2700 m d’altitude).

Mais qui dit montée, dit descente ! Après avoir capturé ces beaux moments, on relace les chaussures pour entamer la descente. Il nous faut alors environ 3h30 pour atteindre le refuge de Tighjettu, un endroit magnifique perdu dans les montagnes Corses. On vient de faire 8h de marche, 8 km, 1200 m de dénivelé positif et 1000 m de négatif.
On arrive les premières et, comme un orage est annoncé, on opte pour une nuit en dortoir. L’effort a été long et beau et, pour nous féliciter de cette journée, on succombe au repas servi par nos hôtes. Ce soir ce sera assiette de charcuterie, pâtes bolognaises et compote de pomme maison, le tout avec beaucoup de convivialité et de rencontres. Les pieds commencent à chauffer, on prend le temps de les bichonner avant de se glisser dans nos sacs de couchage avec un joli coucher de soleil sur les montagnes Corses.

Monte Cintu GR20

étape 5 du GR20 :
Tighjettu – Ciottulu di i Mori

- PETITE ÉTAPE POUR RECHARGER LES BATTERIES -
Aujourd’hui nous partons pour une étape plus courte d’environ 4h. On prend notre temps et on démarre la marche à 9h après un bon petit déjeuner.

Le temps est magnifique et nous avons la chance de croiser un point d’eau sur notre chemin, on s’y arrête pour se tremper les pieds et déjeuner des restes de la veille au soir. On partage ce repas avec Alain, un compagnon de voyage que nous avons retrouvé près de cette rivière. C’est aussi ça les joies du GR : partager des moments inédits avec des personnes rencontrées le long du parcours !

Après le déjeuner, nous continuons notre route et arrivons au refuge vers 14h, seulement voilà : le refuge fait face à une pénurie d’eau. Il faut donc aller chercher de l’eau à la source qui se trouve à 1h de marche. Heureusement, on a de gentils copains de GR20 qui y sont allés pour nous. On pose nos affaires dans la tente et nous voilà partie pour une après-midi tranquille entre bronzette pour certains et balades autour du refuge pour d’autres.
Ce soir au menu c’est omelette au jambon Corse, quel régal ! Parfait pour nous réchauffer avant d’aller se coucher dans un froid glacial (nous sommes à 1990 m d’altitude, le refuge le plus haut de Corse). Demain, une grosse journée nous attend. Bonne nuit !