FR
FR

l'éco design, sans concession

Être concepteur de produits durables, c’est avant tout une conviction profonde.
Pour avancer sur un sujet comme l’éco-conception, il faut vraiment être convaincu, sinon on voit les limites avant de voir le potentiel qu'il représente. Il faut être capable de remettre en cause des procédés de fabrication bien ancrés, convaincre, accepter les compromis mais pas les concessions, tester, se tromper, réussir, ne pas se décourager ni être aveuglé par la facilité...car il est toujours plus confortable de ne rien changer.

C'est sur cette voie que toute l’équipe Forclaz a décidé de s’engager dès la création de la marque en 2016 et, malgré les aléas des explorations autour de l’éco-design, la destination finale reste inchangée : 100% de produits eco-design d'ici 2026.

Forclaz, marque engagée sur l'éco design

EN QUELQUES MOTS...

L’éco-design est une façon de penser le produit de manière à réduire son impact environnemental. Tous nos choix, des matériaux à la découpe, sont réalisés selon une méthodologie qui permet d’assurer le juste équilibre entre la qualité, la technicité, l’usage et la réduction d’impact du produit.

Pour éco-concevoir, nous nous appuyons sur l’analyse du cycle de vie, ce qui nous permet d’avoir une vision claire des étapes les plus impactantes et ainsi concentrer toute notre énergie à les réduire voire les supprimer.

nos objectifs pour 2026

CALCULER L’IMPACT DÈS LA CONCEPTION.

Nos ingénieurs produit utilisent un outil de modélisation* qui permet de mesurer, en amont, l'impact de leurs choix de conception sur le produit. Ils peuvent ainsi identifier les leviers d’optimisation environnementale dès la première phase de réflexion.
Cet outil prend en compte 4 critères :
- les émissions CO2
- les émissions de particules fines
- l’eutrophisation des eaux douces et marines
- l’épuisement des ressources

Nous devons également en étoffer les critères et le catalogue de matières premières pour une vision plus étendue (nous pouvons toujours faire mieux, notamment pour la biodiversité).

*Cet outil de modélisation repose sur les bases de données européennes de l’organisme externe Glimpact, ce qui garantit l’objectivité de notre mesure d’impact.

En 2021, 92% de nos produits sont modélisés avec l'outil d'éco-conception.
En moyenne, c’est 5 kg eq/CO2 économisés pour chaque nouveau produit éco-conçu.

CHOISIR DES MATÉRIAUX À LA HAUTEUR DE NOS EXIGENCES

La sélection des matériaux est un axe décisif dans notre démarche d’éco-conception. En 2021, l’extraction de la matière correspondait à 19% de notre bilan carbone.

Les matières éco-responsables

PRIVILÉGIER LES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCO-RESPONSABLES

Tout approvisionnement en matières premières a des conséquences. Qu’elles soient bio-sourcées ou synthétiques, certaines matières sont moins impactantes que d’autres si elles sont issues de filières durables ou conçues de manière responsable voire recyclées. Nous portons une attention particulière à l’approvisionnement de chacune d’entre elles.

Vous vous demanderez peut-être pourquoi nous continuons à utiliser du synthétique. En effet, ces matériaux sont généralement dérivés du pétrole et demandent, de fait, des matières premières et des ressources énergétiques qui génèrent un impact environnemental.
Tout d’abord il faut démystifier le fait que les matières dites “naturelles” sont plus vertueuses : à ce jour, nos calculs démontrent plutôt que certaines matières synthétiques sont moins impactantes que la laine ou le coton par exemple. En effet, la culture du coton, l'élevage des moutons et leur transformation ont des conséquences non négligeables sur l'environnement.
De plus, les matières synthétiques ont des propriétés techniques très utiles pour la pratique du trekking, comme la résistance et la rapidité de séchage, par exemple. Il est encore trop tôt pour imaginer que les trekkeurs puissent s'en passer sur les sentiers et nous ne ferons aucune concession sur la résistance de nos produits.

Les solutions sont nombreuses pour concevoir de façon responsable. On vous dit tout.

Et les matières d’origine animale dans tout ça ?

Et les matières d’origine animale dans tout ça ?

Savoir d’où viennent les matières animales utilisées dans la confection de nos produits et comment sont traités les animaux dont elles proviennent sont pour nous des questions essentielles.

Notre premier enjeu porte sur la traçabilité des matières animales : identifier chaque acteur de la filière et remonter l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement est un travail minutieux qui nécessite des audits réguliers.
Notre second enjeu porte sur l’assurance de conditions de vie décentes pour les animaux : s’appuyer sur des experts et veiller à proscrire les pratiques maltraitantes est une étape incontournable dans la sélection de nos fournisseurs.

En réalisant l’ensemble de ces actions, nous nous engageons à proposer des produits composés de matières animales reconnues pour leurs propriétés techniques, isolantes et thermiques, issues d’élevages respectueux de la condition animale.

Laine éthique

la laine mérinos vierge

Parce qu’elle a d’excellentes propriétés thermiques et qu’elle limite les odeurs de transpiration, la laine mérinos est l’alliée des trekkeurs.
Pratique quand on part sur plusieurs jours : moins de lavages et de vêtements nécessaires dans le sac donc moins de poids à porter !

Nous veillons évidemment aux bonnes conditions de vie de l’animal. Ainsi, depuis 2018, nous travaillons avec un consortium d’éleveurs d’Afrique du Sud car, contrairement à d’autres pays exportateurs, le mulesing n’y est pas pratiqué. Pour les mêmes raisons, nous envisageons prochainement de nous approvisionner en Uruguay, si l’ensemble de nos critères en matière de condition animale y sont respectés.
Le mulesing est un acte chirurgical douloureux, souvent réalisé sans anesthésie, qui vise à éviter le développement d’un parasite sur l’animal en retirant la peau située autour de la queue.

D’autre part, afin de garantir une certaine stabilité économique à nos éleveurs, nous nous sommes engagés avec eux sur des contrats longue durée. En contrepartie, nos fournisseurs s’engagent à maintenir un élevage des mérinos en extérieur, dans des conditions décentes, avec une taille de troupeau adaptée à celle du terrain afin de ne pas l’appauvrir pour les générations futures.
La qualité de notre laine est systématiquement garantie par un laboratoire de contrôle indépendant. Nous travaillons activement pour obtenir bientôt 100% de traçabilité jusqu’aux fermes d’élevage. Et nous y parviendrons.

Parce que nous tenons à ce que chaque trekkeur trouve le produit qui lui correspond, nous proposons une solution alternative à la laine : les textiles chauds en matières synthétiques recyclées.